Les quartiers

Bussière

L'urbanisation de ce quartier remonte au début du 20e siècle, avec l'ouverture de l'école Jules Ferry. Mais l'essentiel a été construit à partir de 1930. La chapelle de la Bussière de 1955 a été désacralisée et est dorénavant utilisée comme espace associatif : elle accueille la ludothèque de même que le CISAG. Afin de répondre aux besoins des familles d'aujourd'hui, tout en conservant le charme résidentiel du quartier, un travail a été réalisé dans le cadre du Plan d'occupation des sols et du Plan Local d'Urbanisme afin de permettre des extensions respectueuses de la qualité urbaine de ce quartier.

Cadière

La Cadière désigne à la fois un quartier et une demeure Renaissance dont il subsiste encore aujourd'hui un bâtiment dont la galerie est classée "Monument historique". Le quartier comprend les cités Clément-Désormes, de l'Yzeronne, la résidence pour personnes âgées La Californie et une salle d'escrime municipale.

Chassagnes

Le site fut d'abord occupé par un prieuré de l'ordre de Cîteaux. En 1855, ce site voit l'ouverture d'un pensionnat de jeunes filles, début d'une longue histoire éducative dans ce quartier. Après plusieurs changements d'affectation, l'établissement scolaire privé prend le nom d'Institut Libre des Chassagnes en 1977. Il donne son nom au quartier qui l'entoure. Ce quartier est à l'entrée nord de la ville. Il regroupe le parc Chabrières, la Grande rue jusqu'au pont d'Oullins et s'étend jusqu'à la rue du Pras.

Célestins / Merlo

Le nom du quartier "Célestins" vient de l'ordre religieux qui, du 15e au 17e siècle, posséda sans y habiter un vaste domaine.
En 1950, le domaine du Merlo est une propriété privée de 20 hectares appartenant à M. Louis Gautier. En 1955, il vend une partie de sa propriété à la commune pour l'aménagement du stade du Merlo. En 1957, il en céde une autre portion à la société "Les Castors Cheminots du Merlo" qui construit une cité cheminote constituée de 49 bâtiments comportant 98 maisons jumelées. Sur ce terrain figurait un "château" qui est aujourd'hui occupé par l'association Temps Jeunes. Un des points d'attraction de ce quartier est le parc naturel de l'Yzeron.

Centre-ville

Le centre historique d'Oullins est constitué des rues Narcisse Bertholey, Victor Hugo, du Perron, de la Sarra, Tupin et Voltaire où de nombreux bâtiments sont antérieurs à 1789.
Le centre actuel est caractérisé par la Grande rue qui traverse la ville du nord au sud. Cette voie dénommée « La Narbonnaise » dès l’époque romaine permettait de desservir Vienne, Valence, Arles… Sa vocation commerciale perdure aujourd'hui et est un élément essentiel d'attractivité. L'Hôtel de Ville est situé au milieu de la Grande rue. La future station de métro Oullins Centre sera située place Anatole France.

Clavelière

Entre le centre et la rue du Perron, ce quartier est délimité d'un côté par le cimetière et de l'autre par la ligne de chemin de fer. On y retrouve d’ailleurs des immeubles d’habitation qui avaient été construits pour loger les ouvriers de la société P.L.M. (ex S.N.C.F.). La Clavelière comprend aussi des petites maisons des années 1930. Le quartier est animé par un complexe sportif important comprenant le gymnase Herzog et un stade. Non loin, on trouve également le stade de boules Pierre Broc.

Golf / Montlouis

Les ensembles immobiliers du Golf portent ce nom parce qu'ils furent construits, dans les années 1960, sur un golf. Ce golf très "sélect" fonctionna de 1920 à 1964 et fut, pendant 40 ans, le seul golf de tout le Rhône. Situés sur une colline en face de celle de la Cadière, ce quartier comprend notamment le gymnase Montlouis, le collège Brossolette et des courts de tennis.

Montmein

Jusque dans les années 1960, cette colline abritait des vignes, des vergers et des carrières de granit gris, des jardins ouvriers. On y vendangeait encore en 1962. Elle fut urbanisée à partir de 1965. L'importance de ce programme immobilier en fit immédiatement un territoire spécifique au sein de la commune. C'est un lieu de résidence très prisé qui jouit d'une magnifique vue sur Oullins et ses environs.

Revoyet

Ce quartier resta à dominante rurale jusque dans les années 1960. Cette zone pavillonnaire abrita un cloître dominicain dont on peut encore voir les arcades. C'est dans ce quartier également qu'étaient installés à l'origine les locaux de Camping Gaz, une entreprise oullinoise désormais internationalement connue.

Saulaie

Ce quartier fut jadis très apprécié pour ses qualités agricoles. A partir du 17e siècle, il devint le grand site industriel d'Oullins jusque dans les années 1970. C'est dans ce quartier populaire que l'on venait traverser le Rhône (grâce au Bac à Traille), se divertir dans les guinguettes au bord du fleuve, mais aussi travailler dans les nombreuses industries (Tanneries, Ateliers SNCF, verreries…). Depuis 1990, la commune a choisi de confirmer son caractère économique en y implantant une ZAC de 22 hectares en face de la sortie d'autoroute A7. De nombreuses entreprises ont choisi de s'installer dans ce secteur : JDS Center, Laboratoire des fraudes, TNT, Centre de formation Peugeot, hôtel Campanile…
Mais ce quartier est également un lieu de vie sociale importante grâce à l'école de la Saulaie, le pôle petite enfance, le Bac à Traille…

Informations annexes au site