Oullins au fil des siècles

Dès le 9e siècle après J.C., on atteste la présence d'une commune appelée "Aulanius" au sud-ouest de Lyon, sur la "Narbonnaise" – route romaine qui reliait la capitale des Gaules à Narbonne. Au cours des siècles, Oullins changea plusieurs fois de nom.


Jusqu'au milieu du XIXe siècle, elle demeure une commune où l'agriculture occupe une place de choix, bénéficiant d'un territoire étendu jusqu'au Rhône. De nombreux horticulteurs créent de nouvelles variétés de fruits. Même si la cité s'urbanise et les commerces se développent, le grand changement intervient avec la révolution industrielle.
En 1847, Alphonse Clément-Désormes installe à Oullins la Compagnie des hauts fourneaux et ateliers d'Oullins qui fabrique des locomotives. La prospérité de cette industrie va véritablement faire "vivre" Oullins pendant des années tout comme d'autres entreprises : carrières de pierre, Tanneries Lyonnaises, abattoirs, etc. Pour répondre à la demande croissante de logement des ouvriers, plusieurs ensembles d'Habitations Bon Marché (ancêtre des H.L.M.) sont construits et notamment des cités cheminotes, mais aussi des voies de communication et plusieurs écoles. Parallèlement, les Lyonnais fortunés installent leurs résidences secondaires sur la commune.
Au niveau social, Oullins voit son milieu associatif se développer.
Après la seconde guerre mondiale marquée par une résistance incarnée par le maire Claude Jordery, la ville passe à la fois par une première phase de développement notamment grâce aux Ateliers SNCF qui employaient environ 3100 personnes en 1950. D'un point de vue culturel, la cité s'enrichit de trois grands pôles - le théâtre de la Renaissance, la bibliothèque municipale et la M.J.C. -, et d'événements qui ponctuent l'année.

La fermeture des Ateliers en 1989 va bouleverser la vie de la commune qui perd 2000 habitants en quelques années.

Au début des années 2000, Oullins entreprend une complète reconversion économique et urbaine afin d'attirer à nouveau les entrepreneurs et les habitants. Un centre économique centré sur les activités tertiaires est construit à proximité de l'autoroute A7.  Oullins modèle sa physionomie : création de parcs publics, logements neufs, réaménagements urbains, construction d'équipements sportifs, programme d'embellissement… La Mémo ouvre ses portes en 2010, la Grande rue est entièrement rénovée en 2012, le métro arrive à Oullins en 2013.

Informations annexes au site