Biennale d’art contemporain de Lyon / Veduta

La Ville d’Oullins est inscrite depuis 2013 dans le projet Veduta, une des trois plateformes de la biennale d’art contemporain, qui se consacre à la médiation culturelle sur les territoires de la Métropole.

Veduta, une fenêtre de la Biennale d’art contemporain de Lyon ouverte sur la Ville

 

Créer des situations de dialogues entre les œuvres et le public

L’enjeu artistique de Veduta est de susciter des échanges, des expérimentations et des créations communes. Ces situations peuvent prendre des formes diverses, toujours créatives, allant de rencontres avec les œuvres contemporaines dans des lavomatiques à la création d’un lieu temporaire d’exposition au pied d’une barre d’immeuble en passant, par exemple, par l’installation d’œuvres chez des habitants.
Les projets Veduta commencent en amont de la Biennale sous forme d’ateliers, de visites, d’initiation, de rencontres, d’échanges…

Veduta à Oullins depuis 2013

La ville accueille tous les 2 ans, depuis 2013, une médiatrice culturelle, Jessica PALM, qui met en place des actions de médiation autour de l’art contemporain avec les structures partenaires oullinoises.

  • En 2013, « La maison Veduta » au Bac à Traille à la Saulaie et l’action « Chez moi »
  • Une exposition en 2015 « Entre temps… brusquement, et ensuite » à la Mémo

En 2017, une exposition « Cycle et Régénération » à la Mémo

À la Mémo se tiendra une exposition de Bob Gramsma au titre mystérieux « Seebach, OI#0785 » issue d’un dialogue collectif autour du mot « moderne » avec un groupe d’habitants d’Oullins. Plusieurs rencontres et ateliers sont organisés pour découvrir cette œuvre aux multiples facettes.

Exposition du 14 octobre au 9 décembre

À la MEMO, Oullins
Cycle et Régénération
Avec une œuvre de Bob Gramsma
Du 14 octobre au 9 décembre 2017
Vernissage le Samedi 14 octobre à 11h

Un dialogue collectif entre les habitants d’Oullins à partir du mot  Moderne donne lieu à l’exposition de l’œuvre de Bob Gramsma au titre mystérieux, Seebach, OI#0785, et dont les multiples fenêtres déployées dans l’espace selon des cycles inconnus génèrent autant de points de vue que de conversations.

En collaboration avec le macLYON

Horaires d’ouverture :
Mardi, Jeudi & Vendredi, de 15h à 19h
Mercredi & Samedi, de 10h à 18h
Entrée Libre

Rencontres et ateliers autour de l’exposition

Samedi 7 octobre, 15h à 16h30 : goûter « moderne » parents/enfants pour questionner ce terme entre générations. Places limitées, pour plus d’informations et les inscriptions, contactez l’équipe Veduta : jpalm@labiennaledelyon.com / 06.35.10.12.93.

Samedi 28 octobre, toute la journée : balade à vélo pour découvrir plusieurs projets Veduta de la Sucrière à Saint-Fons en passant par Oullins. Places limitées, pour plus d’informations et les inscriptions, contactez l’équipe Veduta : jpalm@labiennaledelyon.com / 06.35.10.12.93.
Samedi 4 novembre, 15h à 17h : moment dansé avec les étudiants du Centre de Formation Danse Désoblique pour souligner une nouvelle interprétation de l’œuvre de Bob Gramsma.

Jeudi 9 novembre, de 17h à 18h30 : conversation philosophique au sujet du Moderne au Café Charmant, rue Louis Aulagne. Places limitées, pour plus d’informations et les inscriptions, contactez l’équipe Veduta : jpalm@labiennaledelyon.com / 06.35.10.12.93.
 
Jeudi 23 novembre, de 18h à 19h : rencontre au sein de l’exposition avec Paul Funkiewiez des Compagnons du Tour de France pour décrypter les énigmes des fenêtres de Bob Gramsma.

Mais aussi, des ateliers enfants à partir de 4 ans, les mercredis de 15h à 17h (25 octobre - 8 novembre - 22 novembre - 6 décembre)
Château d'Anne Hiversère, à la Mémo
Pour expérimenter, créer et jouer avec l'art....en toute simplicité et convivialité !
Sur inscriptions, dans la limite des places disponibles (la présence des parents est la bienvenue)

Une œuvre mobile dans la Ville

L’artiste Lee Mingwei est invité par Veduta/Biennale de Lyon à investir un véhicule de type « Mairie Mobile », avec une œuvre intitulée « Histoires du soir ». Le véhicule voyagera ainsi au sein des différents quartiers du territoire oullinois, sur des périodes prédéfinies, et conviera les habitants à choisir une histoire parmi les livres de littérature enfantine présents dans le véhicule, à s’allonger et à écouter l’histoire lue par une conteuse.…

> 21 septembre et 7 novembre devant l'Hôtel de Ville

> Vendredi 29 septembre (10h - 16h) : Résidence la Californie, Chemin du Tapis Vert

Deux projets Résonance à la Saulaie

Tout comme l’atelier de scénographie De Facto et l’espace de création BLVU, tous les deux situés à la Saulaie, de nombreux artistes et créateurs d’Auvergne-Rhône-Alpes participent à Résonance. Ce dispositif met en lumière 200 projets d’expositions, concerts, résidences de la région en lien avec la thématique de la biennale.

De Facto « Partitions pour ébénistes »

Jeudi 7 décembre, 18h : VERNISSAGE
Du vendredi 8 au dimanche 10 décembre : EXPOSITION

De Facto, entreprise d’ébénisterie, invite à son atelier les artistes Mathilde Chénin, Mélina Faka, Jordi Gali et Guillaume Robert. Ces derniers proposent de travailler collectivement à la création de partitions dédiées aux ébénistes. Julien Quartier et Charles Robin, cofondateurs de De Facto, seront chargés d’interpréter les partitions.

Lieu : De Facto - 14 rue du Bac - 69600, Oullins

Plus d’informations :https://www.defacto.coop

BLVU « ABECEDARIUM »

Vendredi 22 septembre, 19h : VERNISSAGE
Samedi 23 septembre, 14h - 19h : EXPOSITION

Exposition réalisée par Rosa Brux, invitée par BLVU

Enseigner aux enfants les rudiments de l’alphabet, en agrémentant cet apprentissage par l’usage d’images et d’illustrations, tel est le principe de base de l’abécédaire. Si les images tendent à faciliter l’acquisition des connaissances, elles revêtent aussi une dimension morale et idéologique destinée à éduquer l’imaginaire collectif.

Dès leur origine, les abécédaires sont employés pour inculquer à leurs jeunes lecteurs un ensemble de conventions, un ordre naturel des choses qui a exercé de fait un monopole sur la manière de percevoir le monde et de se comporter. Si leur mission première était d’alphabétiser, l’ordre alphabétique était escorté par un florilège de représentations tout aussi normatives, tels les témoins singuliers édifiants les contextes dominants dans lequel ils étaient produits et les classes sociales auxquels ils étaient destinés : le colonialisme et ses bienfaits pour les aborigènes, la paix sociale du régime de Vichy adressé aux Français sous l’occupation, le rôle domestique à l’usage des jeunes filles ou encore les voies insondables de la religion pour éclairer l’infortune des classes paupérisées.
Ne conservant du réel que son versant idéologique, l’abécédaire ne fut pas seulement l’instrument d’une connaissance, mais aussi celui d’un aveuglement.

Ce projet d’exposition est un abécédaire sur les abécédaires. Évitant l’écueil de l’anthologie, il vise à réunir et confronter des textes et des images provenant d’abécédaires de diverses époques et communautés et se veut avant tout critique. Prenant le contre-pied du bel ordonnancement dicté par l’ordre de l’alphabet, il s’agira ici de démultiplier pour chaque lettre le spectre des représentations qui leur sont associées, jouant ainsi sur les oppositions entre les visions du monde que chacun des abécédaires entend incarner.

Ici une idéologie n’existe que si elle accepte de coexister avec ce qui la nie. Les visions discordantes, les malentendus qui en résulte permettent de faire naître plusieurs niveaux de compréhension qui mettent en concurrence les assignations normatives, rendant incertaine l’autorité de l’une par rapport à l’autre et amenant spectateur à les considérer d’un oeil investigateur et critique

Lieu :  BLVU - 16 rue du bac  - 69600 Oullins
Plus d’informations :
www.rosabrux.orget www.blvu.org

Informations annexes au site